Merci de patienter...

Ceinture de femme

  • Type d’objet : Ornement
  • Catégorie : Parures et vétements
  • Nom vernaculaire : bakolina
  • Géographie : Sénégal-Etyolo
  • Culture : Bassari
  • Date : 1956
  • Matériaux et techniques : Cuivre – bambou – textile -perles
  • Dimensions et poids : L : 103 cm – larg : 6 cm  – H : 6cm – Poids : 2,7 kg.
  • Collection : Centre de Recherche et de Documentation du Sénégal
  • Exposé :Non
  • Numéro d’inventaire : 000 038 (56)

Ceinture: bakolina. Une série d’anneaux brisés en cuivre jaune, de section losangique, aux extrémités amincies et décorés sur les deux faces externes d’incisions en arêtes de pois- son, sont rangés par ordre de taille décroissante du milieu vers les extrémités de la série et enfilés sur un faisceau légèrement cintré de fines lattes de bambou. Ils sont solidement fixés les uns aux autres et sur l’armature de bambou, par une ligature en ficelle de coton qui couvre chacun des anneaux sur 3 cm dans leur partie la plus mince. Un ruban de 75 cm de long sur 1 cm de large, réalisé avec quatre ficelles de coton disposées parallèlement, entrelacées avec une ficelle de même nature qui va et vient de droite à gauche en réalisant un tissage toile, est fixé sur un côté par des points de couture, au tiers de la ligature fixant les anneaux à l’armature. A droite et à gauche des anneaux de section losangique, vingt petits anneaux brisés en cuivre, dont certains portent quelques incisions, sont fixés côte à côte au bord du ruban de coton. Celui-ci est couvert de quatre enfilages de petites perles rouges kundange, sur toute sa longueur à l’exception de 3,5 cm aux extrémités et 2 cm environ au milieu. La partie de la ligature fixant les gros anneaux décorés qui fait suite à la bande de coton couverte de perles, est elle-même cachée par quatre rangs de kundange de taille moyenne et un enfilage de perles noires odyeri obanakh. Aux deux extrémités de la ceinture, des tresses de ficelle de coton permettent de nouer celle-ci à l’avant.

Ceinture portée sur les hanches par les filles et les femmes, des grandes ɛndopalug aux ɛndepeka pour les fêtes: olug, opimbi, omangare, ɛyuk, mbiñar et odepeka.

×

Panier